Accueil





depuis cinq générations, les Ouazzani, une famille de notables chérifiens (Arabes implantés en Afrique du Nord depuis 14 siècles) se sont intéressés à la région pour son caractère racé et inaccessible, ainsi que pour l’attrait de ses habitants, dont la société est organisée selon une structure tribale. Tayeb y prendra une femme berbère pour épouse. En qualité d’infirmier et herboriste, il dispensera aux jebli (« peuple des montagnes ») des remèdes à base de plantes médicinales. Il se joindra également à l’effort politique local en apportant dynamisme et pondération à la « choura », le « parti de la concertation ».

35 ans plus tard, toujours dans une logique humaniste, Fatim Zohra, la fille de Tayeb et Omar, son mari reviennent dans la région pour poursuivre l’action de leurs ancêtres et donnent le jour au projet d’une vie : le domaine d’Aïn-sahla.
Né une année où la sécheresse rendait le travail aux champs impossible, le chantier d’Aïn-sahla offrit un emploi à 60 hommes. Dans un souci de respect de l’environnement, le domaine fut érigé pierre par pierre à main d’homme, sans faire appel à une logistique lourde. Cette entreprise de longue haleine généra ainsi un nouvel élan pour la région et ses habitants. Huit ans plus tard, à la fin des travaux, elle emploie encore une douzaine de personne à plein temps, une équipe qui contribue activement à l’âme de l’auberge.

Aïn-sahla: le Maroc autrement
B .P. : 59 Oued Amlil-BOUCHFAA-TAZA MAROC
tél : MAROC : (00 212) 66 189 35 87 ou (00 212) 670 19 60 94

aomar@ainsahla.com ou fatemzahra@ainsahla.com